Home

Le Zèbre est occupé à bien des choses en ce moment (voir le projet La littérature sur le Ring), mais ce ne serait pas une raison pour oublier notre rendez-vous mensuel du café littéraire!

Nous nous retrouverons en effet jeudi 12 février à 19h30 pour parler du livre de Kamel Daoud, Meursault contre-enquête (Barzakh, 2013 rééd. Actes Sud, 2014).

Rendez-vous à l’atelier de Katherine, près de la Savigny Platz (pour l’adresse exacte, envoyez-nous un message! zebresurlalangue(at)gmail.com)

ZL RING Kamel Daoud

Présentation (sur le site Babelio)

« Un homme, tel un spectre, soliloque dans un bar. Il est le frère de l’Arabe tué par Meursault dans L’Étranger, le fameux roman d’Albert Camus. Il entend relater sa propre version des faits, raconter l’envers du décor, rendre son nom à son frère et donner chair à cette figure niée de la littérature: l’« Arabe ».
Iconoclaste, le narrateur est peu sympathique, beau parleur et vaguement affabulateur. Il s’empêtre dans son récit, délire, ressasse rageusement ses souvenirs, maudit sa mère, peste contre l’Algérie – il n’épargne personne. Mais, en vérité, sa seule obsession est que l’Arabe soit reconnu, enfin.
Kamel Daoud entraîne ici le lecteur dans une mise en abîme virtuose. Il brouille les pistes, crée des effets de miroir, convoque prophètes et récits des origines, confond délibérément Meursault et Camus. Suprême audace : par endroits, il détourne subtilement des passages de L’Étranger, comme si la falsification du texte originel était la réparation ultime. »

Vous savez sans doute que l’auteur est menacé d’une fatwa et et dans le contexte actuel, on ne peut que se dire qu’il est d’autant plus urgent de s’intéresser à ses écrits… Pourtant nous avions ce livre en tête bien avant la fatwa, bien avant aussi les événements du mois de janvier. Il semblerait qu’en plus d’être une lecture de circonstance, ce livre mérite le détour simplement pour ses qualités… En tout cas, après avoir parlé de Camus il n’y a pas si longtemps, nous avions très envie de découvrir cette sorte de réponse à L’étranger. Impatientes d’en parler jeudi…

Pour les très curieux, un bel article de fond d’Alice Kaplan sur le site de Contreligne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s